Yann Legros – Millionnaire Musclé & Marketeur
  • eMMM sur Facebook
  • Regardez la chaine YouTube de eMMM
  • Regardez les épisodes eMMM PodCast iTunes

Fessé nazi à deux mains


Encore un commentaire de derrière les fagots

« T’as pas de vérificateur d’orthographe ou quoi?
Il ne devrait PLUS y avoir d’excuses pour les fautes d’orthographe de nos jours si tu as un minimum d’éducation. Si tu avais été élevé en France, tu saurais que les fautes d’orthographe sont en gros problème surtout en business. Ca montre ton non professionnalisme. Et ton laisser aller. »

J’ai arrêté de répondre aux trolls.
Mais dans ce cas je fais une exception.

Ma réponse?

« Faisons un marché. Tu continues à dramatiser à propos des fautes. Je continue à ramasser l’argent avec mes fautes. »

Ce commentaire supplémentaire est arrivé hier:
« Les gens qui mettent l’accent sur la correction des fautes de frappe ou de grammaire sont retardés. J’ai pris tous les cours de grammaire et de syntaxe possibles. Mais ce que les gens ne savent pas et ne comprennent pas à propos du langage, on pourrait en parler pendant des siècles. Par exemple, ils savent que la grammaire est subjective? Et tant que tu comprends, alors la phrase joue son role? Une phrase c’est un peu comme un bateau. Ca apporte un message. Si ce message arrive sur l’autre rive, alors félicitations. Ton bateau flotte. »

^^ Correct.

Quoi qu’il en soit, l’intérêt:
Les relecteurs et correcteurs gagnent des cacahuètes. Surtout par rapport à mes clients qui gagnent leurs vies sur internet.

Toutes les formations:

Cliquez pour voir la liste de toutes les formations pour la création de votre business sur internet...

Les derniers articles:

Articles au hasard:

  • La leçon marketing la plus importante de toute l’histoire
  • 486: Votre Niche Toute PRETE
  • Fessé nazi à deux mains
  • 499: Vos Premiers Euros
  • 209: Interview d’une future STAR
  • 695: La Manière Dont Je Gère Mes Economies
  • Arrêtez De Perdre Des Clients
  • L’attitude
  • Ce client m’envoie en l’enfer
  • Les nanas qui dorment dans mon repaire
  •